Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Don d'organes

Depuis le 13 juin 1986, la Belgique s'est dotée d'une loi sur le prélèvement et la transplantation d'organes (MB 14/02/1987).

Cette loi s'applique aux prélèvements d'organes ou de tissus d'un corps d'une personne, appelée donneur, en vue de la transplantation de ces organes ou tissus à des fins thérapeutiques sur le corps d'une autre personne, appelée receveur.

Pour que l'organe puisse être prélevé, la loi belge exige que le diagnostic de mort cérébrale (destruction irréversible du cerveau due à un traumatisme, une hémorragie,...) soit posé par trois médecins tout à fait indépendants des équipes de prélèvement et de transplantation.

Actuellement, la pénurie d'organes constitue le frein majeur à la transplantation. Le nombre de donneurs est insuffisant pour permettre à la belgique de satisfaire les besoins.

En acceptant de devenir donneur, vous donnez une chance de vie à des patients en attente d'un organe et vous épargnez à vos proches le dilemme d'une décision difficile à prendre à votre place.

Comment exprimer votre volonté d'être donneur ?

Il s’agit d’une déclaration personnelle auprès de l’Officier de l’Etat civil concernant votre volonté de donneur(se) ou votre désaccord à ce sujet.

Il vous suffit de remplir le formulaire de consentement ou d'opposition à retirer et remettre au service de l'Etat-civil, qui transmet le document au Registre national.

Cette déclaration est entièrement gratuite et peut être révisée à tout moment.

Pour plus d'informations sur le don d'organes:

02/524.97.97

www.beldonor.be