Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualites / « Ne masquez pas vos émotions », contactez la psychologue de la commune !

« Ne masquez pas vos émotions », contactez la psychologue de la commune !

Le coronavirus imprègne toujours notre quotidien. La situation actuelle peut se qualifier au travers d’un mot : incertitude.

Or, l’incertitude n’est pas anodine : elle nous confronte à nos vulnérabilités personnelles et collectives, elle peut aviver certaines angoisses et impacter nos interactions sociales.

Cette crise a un impact psychosocial majeur sur tout le monde. Elle peut générer des difficultés psychologiques (stress, angoisse, épuisement, isolement, violence conjugale, deuil,…).

Rappelons-nous combien il est important de prendre soin de sa santé mentale aussi bien que de sa santé physique. Une bonne santé mentale et un état de bien-être global peuvent vous aider à faire face à la crise du COVID-19 et à l'incertitude qu'elle génère.

Au quotidien, de plus en plus de personnes sont en souffrance et ne savent pas toujours vers quel service se tourner par peur du jugement ou ne disposent pas de revenus suffisants à consacrer à un suivi.

Conscient de cette problématique, le Plan de Cohésion Sociale de la commune de Courcelles a mis en place un service de « permanences gratuites solidaires d’accueil, d’écoute et de réorientation » sur rendez-vous accessible aux habitants de la commune de Courcelles, qui en ont besoin.

Cette permanence est assurée par une psychologue. Un premier entretien permettra de baliser la situation, d’envisager un suivi plus durable et/ou de réorienter la personne vers un service plus adapté.

Ce projet d’accueil individuel est construit afin d’atteindre deux objectifs :

 

  • Proposer une écoute empathique/ un soutien moral aux citoyens pouvant en ressentir le besoin.
  • Pouvoir proposer une réorientation concrète du citoyen vers des services/institutions/ établissements correspondant aux besoins exprimés par le citoyen.

En conclusion, pour le demandeur, avoir cette garantie de compter sur le professionnel de proximité, au sein même de son quartier, en cas de besoin est une sécurité qui pourrait avoir comme effet une moindre angoisse et la constitution d’un espace « sécure » dans lequel le dialogue avec les usagers pourra s’ouvrir.

Ce projet a été mis en place en février 2021. Sur un an, nous pouvons établir le bilan suivant :

  • La psychologue a assuré 71 entretiens téléphoniques et 22 entretiens individuels physiques
  • On constate que ce sont les femmes qui ont le plus sollicité le service (sur les 22 entretiens, 17 femmes contre 5 hommes).

Près de 50% des citoyens étaient âgés de 65 ans et plus

Moins de 18 ans : 1/22 (4,55%)

Entre 18 et 30 ans : 4/22 (18, 18%)

Entre 30 et 65 ans : 8/22 (36, 36%)

Plus de 65 ans : 10/22 (45,45%)

 

  • Les demandes les plus fréquentes portaient sur la solitude et le besoin de parler, les problèmes de logement, la détresse psychologique, les questions relatives au vaccin, l’emploi, les problèmes d’accès à l’alimentation, les services à domicile et les insomnies.
  • La majorité des réorientations ont été effectuées sur le territoire Courcellois, sous réserve que le service demandé soit existant (Le CPAS, la Cellule logement de la commune et le coaching logement du PCS, le centre de santé mentale, la maison de village, la maison de l’emploi, L’ALE, le taxi social et l’aide alimentaire du CPAS)

Constat :

  •  
  • Toutes les demandes liées à la solitude/ détresse/ au besoin de communiquer étaient préexistantes mais ont été amplifiées avec la crise sanitaire. Celles-ci constituent d’ailleurs la majorité des demandes rencontrées (écoute).

 

  • Actuellement, il est très difficile d’avoir accès aux soins à la santé mentale par l’intermédiaire des institutions. La plupart des psychologues sont surbookés, l’attente excède souvent plus de deux semaines pour obtenir un rendez-vous.  Ce service agit donc comme une aide de première ligne en raison de l’écoute qui y est apportée.

 

  • Les problématiques liées au logement et l’accès à un logement décent (hausse des loyers, entretien du logement, insalubrité, hausse des prix de l’énergie…) et les problématiques liées à la réalisation de démarches administratives sont plus fréquentes, d’autant plus chez les citoyens de plus de 65 ans (autonomie réduite due au vieillissement, fracture numérique due à l’utilisation généralisée d’internet pour les démarches, aucune personne ressource,…).

 

Si vous souhaitez parler, vous vous sentez seul(e), vous avez besoin d’un soutien moral ou d’être orienté(e) en cette période compliquée, vous pouvez contacter la coordinatrice des maisons de village au 049/541.878 ou par mail bGF1cmEuc3Rhc0Bjb3VyY2VsbGVzLmJl  – Y29yb25hdmlydXNAY291cmNlbGxlcy5iZQ==, du lundi au vendredi de 10h00 à 12h30 et de 13h00 à 17h00. Elle se chargera de prendre contact avec vous pour fixer un rendez-vous.

Permanences solidaires d’accueil, d’écoute et de réorientation, sur rendez-vous.

Lieu des permanences (sur rendez-vous) :

Maison de village - 31, Avenue de Prague à 6183 Trazegnies

 

 

Mot de la Députée-Bourgmestre, Caroline Taquin

 

« La santé mentale doit être une priorité. Nous le savons, la crise sanitaire et les mesures de confinement, qui étaient nécessaires pour garantir la santé publique, ont lourdement impacté la santé mentale de la population. Il est urgent que cette thématique soit traitée en profondeur aux différents niveaux de pouvoir et nous souhaitions y contribuer modestement au niveau communal. Les services de première ligne sont des points de contact importants pour nos citoyens. »

 

 

Mot de l’Echevin de la cohésion sociale, Sophie Renaux

 

"Nous devions répondre rapidement à la détresse des citoyens et mettre en place un lieu d'accueil et d'écoute accessible à tous par téléphone ou sur rendez-vous avec une psychologue de formation.  Celle-ci apporte son soutien et ses conseils aux citoyens qui en émettent le besoin. Elle leur apporte une aide précieuse et leur permet de garder le cap. Cette aide nécessaire initiée en pleine crise covid-19 sera pérennisée "

 

 

 

Mot de la Présidente du CPAS, Aurore Goossens

 

« Dès les premières périodes de confinement, nous avons constaté une sensible augmentation des demandes d’aide sociale concernant la prise en charge de frais médicaux psychologiques. Avec le fonds COVID dédié au « bien-être psychologique » des usagers, il a été possible pour le CPAS de Courcelles d’intensifier ces aides. La fructueuse collaboration mise en place avec le PCS pour les permanences gratuites solidaires d’accueil, d’écoute et de réorientation est un premier levier pour répondre à ce fléau. »

 

 

 

Contacts

Caroline Taquin, Députée-Bourgmestre :0486/23.20.03

Sophie Renaux, Echevin du PCS : 0496/38.69.51

Communication et relations publiques : 071/466.818 ou 071/466.970

Actions sur le document